Assemblée des membres virtuelle

Pour la deuxième fois, l'Assemblée des membres de viscom et de print + communication s'est tenue virtuellement. Le vote sur la réforme structurelle 3, initialement à l'ordre du jour, a été reporté au mois de juin.

Le président de l'association, Thomas Schaffter, et le directeur de l'association, Thomas Gsponer, ont dirigé la réunion, rapporté, commenté et annoncé les résultats des votes, qui ont été effectués par écrit.

Thomas Schaffter résume ainsi la difficile année 2020 : "l'année restera exceptionnelle en raison de la pandémie. Les conséquences négatives pour notre économie et notre industrie étaient directement liées à l'arrêt brutal de nombreuses activités économiques. Notre association s'est beaucoup impliquée dans le soutien de ses membres. Un plan d'action et une plateforme covid ont été rapidement mis en place sur le site de viscom. Je tiens à remercier ma collègue Tiziana et mes collègues du Comité central qui, avec le Secrétariat, se sont engagés à soutenir nos membres. Le Comité central se bat pour notre industrie et plaide pour des politiques industrielles actives. Je me souviens de deux de nos interventions par le biais de notre groupe parlementaire "Presse et communication" au Parlement fédéral. Nous avons également poursuivi avec succès la campagne "Printed in Switzerland". Cette crise nous a changés. Par exemple, dans le domaine de l'éducation et de la formation, une offensive numérique a été menée, qui permet aujourd'hui une plus grande flexibilité."

Thomas Gsponer a remercié les collaborateurs de l'association pour leur bon travail et leur fiabilité durant l'année de la pandémie, a donné un bref aperçu des mesures prises et a ensuite expliqué les comptes des associations viscom et print + communication.

Mesures importantes de la gestion de crise 2020 :

- Une prime de 2000 francs suisses pour chaque contrat d'apprentissage conclu.
- 26 webinaires en trois langues
- Un service juridique qui a traité plusieurs centaines de demandes de renseignements spécifiques à la pandémie émanant de membres.
- Un concept de protection opérationnel adapté au secteur en trois langues
- Publication du manuel de pandémie "Hello Crise" en trois langues
- Des contacts étroits avec les directeurs cantonaux des affaires économiques
- Coopération étroite avec l'OdA nationale et les autorités fédérales pour une mise en œuvre réussie des procédures de qualification professionnelle
- Interventions politiques via le groupe parlementaire et plusieurs lettres aux Conseillers fédéraux
- Offensive numérique en formation initiale et continue pour un enseignement à distance réussi
- Campagnes de marketing en faveur de "Printed in Switzerland" auprès de 600 agences et responsables marketing de 1600 entreprises suisses sélectionnées.

Un autre temps fort de la "crise du siècle" a été la centralisation de toutes les activités sur un nouveau site national. Approuvé par l'Assemblée des membres au printemps 2020, deux millions de francs suisses ont été investis dans le projet. L'ensemble de l'administration, la formation continue réglementée et tous les cours interentreprises en Suisse alémanique seront concentrés sur le nouveau site de la Weihermattstrasse 94 à Aarau. Les premiers départements ont déménagé à Aarau en décembre 2020. Le déménagement sera achevé à l'été 2021.

Compte tenu des charges financières dues à la pandémie, des primes spéciales pour les contrats d'apprentissage et des investissements considérables pour le centre national d'administration et de formation d'Aarau, Thomas Gsponer estime que les comptes annuels 2020 de viscom sont extrêmement acceptables. Il en résulte une perte de 120000 francs. Le résultat annuel de l'impression + communication est équilibré. Thomas Gsponer commente : "Malgré la pandémie : nous sommes une association financièrement saine".

Les résultats du vote sont donc clairs : les rapports annuels des deux associations sont acceptés à une grande majorité de oui, avec très peu d'abstentions et aucun vote contre. Les comptes annuels et donc la décharge des membres du Comité central et du Secrétariat des deux associations ont été approuvés avec une marge similaire. L'élection de PriceWaterhouseCoopers en tant qu'auditeurs de viscom et de print + communication n'a pas non plus suscité de controverse.

La révision des statuts de viscom, appelée dans la communication "Réforme structurelle 3", qui était initialement à l'ordre du jour pour un vote, a été retirée par le Comité central de viscom à la veille de la réunion. L'affaire doit maintenant être soumise au vote lors d'une assemblée des membres extraordinaire de viscom le 17 juin. Thomas Schaffter a expliqué que la proposition a été faite aux syndicats de prolonger d'un an le CCT existant, compte tenu du défi permanent posé par la pandémie. Des discussions sont en cours avec le IGS dans le cadre du processus de rapprochement initié en décembre 2020.